Le Niger lance sa stratégie pour être autosuffisant en riz en 2030

Le Niger lance sa stratégie pour être autosuffisant en riz en 2030

Ce 12 septembre 2022, il a été officiellement lancée à Niamey, la Stratégie nationale du développement de la riziculture (SNDR). D’un coût de FCFA 425,8 milliards, elle couvre la période 2021-2030 avec l’ambition d’atteindre l’autosuffisance en riz en 2030.

Aujourd’hui, le Niger ne couvre environ qu’un sixième de ses  besoins nationaux en riz (environ 440 000 tonnes par an) par la production nationale. Conséquence, les importations s’envolent, elles ont été multipliées par près de trois en dix ans pour atteindre 460 000 tonnes en 2021.

Les objectifs de la SNDR sont ambitieux avec une production de riz paddy qui devrait passer de 128 000 tonnes en 2021 à 1,458 million de tonnes (Mt) en 2030, soit 948 000 tonnes de riz blanchi.  Pour y parvenir sont ciblés en particulier les rendements, les semences certifiés, la mécanisation, les capacités de décorticage et le taux d’encadrement.

Les principaux éléments de cette stratégie pour atteindre l’autosuffisance sont l’intensification et la modernisation de la filière, le renforcement des activités de transformation, l’amélioration de la compétitivité du riz locale et sur l’autonomisation des acteurs et de leur organisation.

Commodafrica

La Coordinatrice  d’APAISE – NIGER, Mme Rabia Djibo Magagi face aux membres  du conseil  de sécurité des Nations Unies Previous post La Coordinatrice d’APAISE – NIGER, Mme Rabia Djibo Magagi face aux membres du conseil de sécurité des Nations Unies